29 août 2014 / Mis à jour à 00:58 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Liberia - Pays-Bas
Liberia : le jugement de l’ex-dirigeant Charles Taylor attendu ce jeudi

L’ancien président du Libéria, Charles Taylor, va être fixé ce jeudi sur son sort à la Haye. Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone, aux Pays-Bas, lui reproche depuis 5 ans notamment, d’avoir soutenu les rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) de Sierra Leone et d’être au coeur d’un trafic d’armes et de diamants, durant la guerre civile qui avait coûté la vie à plus de 120 000 personnes entre 1991 et 2001 dans ce pays. Avec la rébellion du Front national patriotique du Liberia (NPFL). Il aurait également enrôlé de force des enfants soldats et serait avec ses combattants accusés de multiples tueries et atrocités cruelles, mutilations, viols et actes de cannibalisme. M. Taylor avait déjà été emprisonné en 1983 aux Etats-Unis pour détournement de fonds publics au Libéria et s’était évadé ensuite. Les Libériens attendent toujours de pouvoir juger leur ancien président pour autres atrocités commises dans son propre pays. C’est la première fois que la justice internationale rend un jugement contre un ancien chef d’Etat.


Liberia en bref
Le ministre de l’Information libérien, Lewis Brown, a annoncé ce mardi que les 17 patients atteints du virus Ebola en cavale depuis le week-end dernier, à la suite de l’attaque de leur centre...

Ellen Johnson-Sirleaf, présidente du Libéria a annoncé ce mardi la mise en place d’un couvre-feu général qui sera effective à compter de ce mercredi soir, ainsi que la mise en quarantaine de deux...

Un groupe d’hommes armés a attaqué un centre d’isolement pour malades du virus Ebola à Monrovia, la capitale du Liberia. L’incident qui s’est produit dans la nuit de samedi à dimanche a provoqué la...


derniers articles Liberia
Pour lutter contre le virus Ebola, la banque africaine de développement (BAD) a fait un don de 30 milliards de Fcfa à l’Organisation mondiale de la santé...

Les essais du vaccin expérimental pour tenter de mettre un terme au virus Ebola vont être accélérés.

La Présidente libérienne a décidé mardi de limoger ou de sanctionner des hauts responsables et des ministres restés à l’étranger malgré son appel à revenir au pays pour lutter contre le virus...


à la une




en bref