30 juillet 2016 / Mis à jour à 00:39 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Swaziland
Swaziland : un rapport du FMI accable le gouvernement

Un rapport rédigé par une équipe du Fonds monétaire internationale (FMI) à l’issue d’une visite de deux semaines au Swaziland indique que "les dépassements de dépenses et le manque de recettes ont conduit au non-respect de plusieurs objectifs fixés par le programme" ces six derniers mois. Il est principalement reproché au gouvernement swazi d’effectuer trop de dépenses publiques. Le déficit dépasse les 14% du PIB. Les salaires des fonctionnaires est l’un des plus élevé d’Afrique et le gouvernement refuse de les baisser, lit-on sur Afriquinfos. La Banque africaine de développement qui était sur le point d’accorder un prêt de 150 millions de dollars au Swaziland s’est finalement rétractée à la lecture de ce rapport.


Swaziland en bref
Les Swaki ont été appelés ce vendredi aux urnes pour renouveler leur Parlement. Un scrutin qui risque d’être boycotté par l’opposition au roi Mswati III, qui est le dernier monarque du continent...

Des dizaines de milliers de jeunes vierges aux seins nus ont défilé lundi devant le roi du Swaziland Mswati III, rapporte RFI. Cette cérémonie leur permet de célébrer leur virginité. Mais cette...

Au Swaziland, des opposants appellent l’opinion internationale à isoler le roi Mswati III. Ils dénoncent un règne "despotique". Les partis politiques sont interdits, a rappelé le groupe de défense...


derniers articles Swaziland
Longtemps en panne d’inspiration, la Tunisie a su sortir de sa torpeur pour s’imposer 2-1 sur le terrain de la Mauritanie vendredi lors du 2e tour aller des éliminatoires du Mondial 2018. Un sursaut...

Le groupe Coface, un leader mondial de l’assurance-crédit, présent notamment en Afrique, a organisé une conférence de presse afin d’évoquer les différentes stratégies de croissance pour les économies...

Le rédacteur en chef d’un journal et un avocat défenseur des droits de l’Homme ont été condamnés au Swaziland à deux ans de prison pour outrage au tribunal. L’ONG Amnesty International a dénoncé, au...


à la une




en bref