31 octobre 2014 / Mis à jour à 18:06 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Tunisie
Ben Ali au secours de Jeune Afrique

Le Canard Enchaîné, dans sa livraison du 20 avril, explique que les autorités tunisiennes auraient ordonné en 1997 à des dizaines d’entreprises du pays d’acheter 10 500 actions de l’hebdomadaire Jeune Afrique, alors en difficulté financière. Mohamed Jeri et Mohamed Jegham, deux "ministres conseillers" du président Zine El Abidine Ben Ali, auraient fait le tour des entreprises du pays. 41 patrons auraient obtempéré. Sollicité par l’hebdomadaire satirique, Béchir Ben Yahmed, patron fondateur de Jeune Afrique, a reconnu avoir fait appel à des chefs d’Etat africains pour augmenter le capital de son magazine, mais a tenu à apporter quelques précisions. "Dans des régimes dictatoriaux, tout est entre les mains du pouvoir. On ne peut pas démarcher des actionnaires privés comme ça et passer par-dessus la tête des dirigeants. Ils le prendraient très mal. Alors ce sont les dirigeants qui s’occupent de ça", a-t-il expliqué. Néanmoins, le chef du groupe de presse a nié que ces pratiques aient pu avoir des effets sur l’indépendance de Jeune Afrique. "Cela n′a rien à voir. Mais, c′est vrai, les Etats souhaitent mettre leur grain de sel dans tout ça, je n′en disconviens pas", a-t-il concédé.


Tunisie en bref
Selon les résultats officiels publiés ce jeudi, le parti Nida Tounès a remporté les élections législatives de dimanche face à ses rivaux, les islamistes d’Ennahda. "Nidaa Tounès a remporté 85 des 217...

Avant même l’annonce des résultats très attendus des élections législatives en Tunisie, le parti islamiste Ennahda a reconnu sa défaite. Le porte-parole du parti a en effet reconnu ce lundi que son...

Un convoi de véhicules de partisans et candidats du mouvement politique tunisien Nidaa Tounes aux législatives dans la circonscription de Gabès a été attaqué jeudi par des inconnus, rapporte l’agence...


derniers articles Tunisie
Selon les résultats officiels publiés ce jeudi, le parti Nida Tounès a remporté les élections législatives de dimanche face à ses rivaux, les islamistes d’Ennahda.

Le parti islamiste Ennahda n’a même pas attendu l’annonce des résultats des élections législatives en Tunisie et a reconnu sa défaite.

Ils sont quelque 5,2 millions d’électeurs tunisiens à se rendre aux urnes, ce dimanche, pour élire un Parlement de 217 députés pour une durée de cinq ans.


à la une




en bref