22 mai 2018 / Mis à jour à 22:17 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Algérie - Arabie Saoudite - Côte d’Ivoire - Egypte - Iran - Libye - Maroc - Niger - Nigeria - Pakistan - Sénégal - Diplomatie - Politique - Religion - Transport - Drame
Bousculade à la Mecque : portés disparus ou corps non identifiables ?

L’inquiétude autour de la bousculade meurtrière survenue le jeudi 24 septembre dernier à Mina, à quelques encablures de la Mecque, en Arabie Saoudite, ne baisse pas. Outre les près de 800 morts annoncés, près d’un millier de personnes blessées, 600 autres seraient portées disparues. Une question se pose cependant : ces personnes ont-elles disparu ou sont-elles tout simplement non identifiables pour avoir été piétinées puis ramassées à la pelleteuse ?

La douleur et la consternation enflent dans le monde entier suite au drame survenu à Mina, en Arabie Saoudite, qui a fait 769 morts et 934 blessés lors de l’accident le plus meurtrier depuis 25 ans à La Mecque. Ce qui heurte le plus à l’international, c’est le nombre important de portés disparus. Près de 20 pays ont chiffré leurs pèlerins disparus à plus 600 au total et leurs morts à 990, dépassant de loin les chiffres officiels de Riyad qu’ils contredisent dans le même temps. La question est aujourd’hui de savoir si ces portés disparus ne sont pas des morts, non identifiés pour ne pas dire non identifiables, car des sources font état de ramassage de cadavres à la... pelleteuse.

Parmi les pays ayant signalé des disparus figurent notamment le Nigeria (244), l’Egypte (72), la Côte d’Ivoire (77), l’Indonésie (74), Pakistan (40), le Sénégal (52), le Maroc (29) et la Libye (16). Au titre des morts, l’Iran a payé le plus lourd tribut lors de ce drame, avec un nouveau bilan chiffré à 464 morts. Le Mali évoque 60 morts. De même, le Sénégal, qui a perdu officiellement sept pèlerins, avait dans un premier temps annoncé le chiffre de 37 disparus avant de le pousser à 52. Les autorités donnent ainsi raison à ceux qui étaient d’avis que les chiffres officiels annoncés au préalable étaient en deçà de la réalité.

De son côté, l’Algérie a enregistré neuf morts et une douzaine de blessés, le Maroc par la voix de son ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, a indiqué que cinq pèlerins marocains sont décédés et huit autres (5 hommes et 3 femmes) ont été blessés dans le drame de la bousculade de Mina.

Au titre des disparus, près de 600 au total selon les chiffres de près 20 pays, la question est de savoir si réellement les disparus annoncés ne sont pas des morts que les autorités saoudiennes n’arrivent pas à identifier. Ce qui pourrait facilement porter le nombre de décès à plus de 1500, compte tenu des 990 morts annoncés par les pays concernés.



lire aussi
Si l’Iran a payé le plus lourd tribut de la bousculade à la Mecque avec 226 morts, le Mali, le Maroc, l’Algérie et le Sénégal pleurent aussi leurs morts suite à cette tragédie qui a frappé l’Arabie...

Au mois 717 personnes sont morts à Mina en Arabie Saoudite lors d’une bousculade. Les opérations de secours se poursuivent, selon les autorités saoudiennes.


à la une



afrik-foot