France - Mali - Insolite
Bordeaux : mais où est passé Cheick Diabaté ?
Attendu mercredi pour la reprise de l’entraînement avec la CFA des Girondins de Bordeaux après la CAN 2013, Cheick DIabaté n’a toujours pas donné de signe de vie. Injoignable par son club, l’international malien est attendu au Haillan, lorsqu’il aura décidé de rentrer en Gironde, pour une explication de texte avec ses dirigeants.

Il y a de l’eau dans le gaz entre Cheick Diabaté et les Girondins de Bordeaux. Arrivé 3e de la CAN 2013 avec l’équipe entraînée par Patrice Carteron, le colosse malien était attendu mercredi au centre d’entraînement des Girondins de Bordeaux pour retrouver le groupe. Sauf que, l’attaquant des Aigles ne s’est jamais présenté au Haillan.

Pire, Diabaté n’a donné aucun signe de vie et semble s’être volatilisé quelque part entre Bamako, où la sélection du Mali a été accueillie pour fêter sa 3e place, et la Gironde. A l’heure actuelle, personne n’est en mesure de dire où se trouve exactement le joueur de 24 ans. Une situation qui n’est pas du goût de son entraîneur Francis Gillot, avec qui l’attaquant n’est pas à son premier coup d’essai.

Triaud : "On réglera cela à son retour"

Lors de la CAN 2012, disputée au Gabon et en Guinée Equatoriale, Diabaté s’était déjà illustré de la sorte en revenant plus tard que la date qui lui avait été fixée. Une attitude qui en dit long sur l’état d’un joueur rarement titularisé par son entraîneur cette saison et dont le temps de jeu ne le satisfait clairement pas. Une façon de faire savoir son mécontentement, sans doute, mais qui risque de lui attirer quelques ennuis.

Passablement irrité par ce comportement, le président girondin, Jean-Louis Triaud n’a que très peu goûté cette absence qui va sans aucune surprise valoir une sanction disciplinaire à Diabaté après son retour. Si une amende est à prévoir, il n’est pas non plus exclus que l’attaquant malien aille faire un petit tour du côté de la réserve du club. Le président a d’ailleurs prévenu : "On réglera cela à son retour. Ça va être chaud…"


France



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com