26 octobre 2014 / Mis à jour à 22:14 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Bénin - Canada - Etats-Unis - France - Sénégal - Développement - Entreprise - Médias - Portraits - Science - Vidéos
Bertin Nahum, la révélation de l’assistance robotique neurochirurgie
Bertin Nahum, Président et fondateur de Medtech SAS.
Il aura fallu son récent classement à la 4e position des entrepreneurs les plus innovants au monde, par la célèbre revue canadienne Discovery Series, pour le faire connaître. Et pourtant, c’est en France, à Montpellier, que la petite entreprise de Bertin Nahum, Medtech, spécialisée dans l’assistance robotique neurochirurgicale, est installée depuis dix ans. Depuis fin octobre, la presse s’en fait l’écho. Qui est Bertin Nahum ?

Un « entrepreneur de pointe ». D’origine béninoise, né au Sénégal, le français Bertin Nahum a développé un système révolutionnaire : l’assistance robotique neurochirurgicale. Dix ans après l’implantation de ses locaux à Montpellier, en France, il est classé 4e du top 10 des personnalités les plus innovantes au monde par la revue canadienne Discovery Series. Et quel classement ! Le patron, âgé de 42 ans, talonne les créateurs d’Apple (Steve Jobs, 1er), de Facebook (Mark Zuckerberg, 2e) et d’Avatar (James Cameron, 3e).

Bertin Nahum est diplômé de l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Lyon et est titulaire d’un master of Science, en robotique, de l’université de Coventry, en Grande Bretagne. Pendant ses études, Bertin Nahum participe au développement d’un logiciel capable de détecter des lésions crâniennes à partir de scanners. C’est le déclic. L’ingénieur décide alors de consacrer sa carrière professionnelle aux malades. Il se met à construire des robots censés accompagner les chirurgiens dans leurs opérations. Et ce n’est pas pour rien que le patron décide, en 2002, d’ouvrir son entreprise dans la ville de Montpellier. Il va bénéficier du soutien de l’Ecole des mines d’Alès. Oseo, à l’époque Anvar, croit en son projet et injecte un financement de 200 000 euros pour l’ouverture de son entreprise : Medtech. Bertin a toutes les cartes en main pour faire de sa société une révolution dans le secteur médical.

Brigit, sa première invention, voit le jour. Le robot permet d’assister les chirurgiens dans la pose de prothèses du genou. Le géant américain Zimmer, spécialisé dans la chirurgie orthopédique, hume la bonne affaire et rachète les brevets de la petite entreprise montpelliéraine qui ne compte alors que quatre employés.

Rosa la prodigieuse

C’est reparti pour un tour. Bertin Nahum poursuit sa traversée tel un robot. Rosa, son deuxième bébé, voit le jour. Elle permet d’assister cette fois-ci les chirurgiens dans leurs opérations de neurochirurgie. Quelle invention. Rosa a rendu possible des interventions crâniennes sur des nourrissons, non réalisables par les moyens traditionnels. Le robot, aujourd’hui présent dans une douzaine de pays européens, en Chine et aux Etats-Unis, a participé à près de 600 interventions et a fait l’objet d’une quinzaine de publications scientifiques.

Bertin Nahum est loin d’achever son périple robotique. Son équipe et lui-même travaillent désormais sur une nouvelle invention qui devrait assister les opérations de la colonne vertébrale. Paradoxalement, Medtech, qui emploie désormais 20 personnes, ne réalise que 2 millions d’euros de chiffre d’affaires. En cause, l’investissement considérable dans la recherche et le développement. Une option à laquelle Bertin Nahum n’a pas l’intention de négliger. Une situation provisoire qui ne doit certainement pas inquiéter le 4e « entrepreneur de pointe » de la planète.

Bertin Nahum, invité à l’émission L’Envers de l’Éco de Yahoo Finance


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles