26 avril 2015 / Mis à jour à 21:06 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Bénin
Bénin : Patrice Talon sur RFI, « Je suis l’ennemi n°1 »

Interrogé ce lundi matin par RFI, l’homme d’affaires belge Patrice Talon répondait notamment à l’accusation selon laquelle il aurait commandité la tentative d’empoisonnement du chef de l’Etat béninois Thomas Boni Yayi, la semaine dernière. Pour lui, il s’agit d’un « canular ». Ancien proche du chef de l’Etat, Patrice Talon raconte notamment comment Boni Yayi lui aurait demandé de se servir de ses relations pour l’aider à modifier la constitution afin de lui permettre de perdurer au pouvoir. Ce qu’il aurait refusé de faire. Pour l’homme d’affaires, il était certainement devenu trop « indépendant » aux yeux du chef de l’Etat, qui le soupçonnait en outre, selon ses dires, de soutenir un autre candidat à la présidence. Patrice Talon est actuellement en fuite, sous le coup d’un mandat d’arrêt international.

Lire aussi :

- Bénin : tentative d’assassinat du président Boni Yayi


Bénin en bref
Près de 4,4 millions d’électeurs sont appelés au vote, ce dimanche 26 avril 2015, dans tout le Bénin pour élire 83 députés. Les différents partis politiques d’opposition qui accusent le Président Boni...

Le président béninois Boni Yayi a indiqué à la télévision publique, la signature prochaine d’un accord d’assistance militaire avec le Tchad en cas d’attaque de Boko Haram sur le territoire du Bénin. Les...

Angélique Kidjo était l’une des grandes stars de la cérémonie des Grammy awards, à Los Angeles. La chanteuse béninoise, à la voix puissante qui a dépassé les frontières, a remporté dimanche un Grammy pour...


derniers articles Bénin
Près de 4,4 millions d’électeurs béninois sont appelés aux urnes, ce dimanche 26 avril 2015, pour élire 83 députés qui siégeront à l’Assemblée nationale, à Porto-Novo. Les résultats du scrutin pourraient...

Le Parti du renouveau démocratique (PRD), un des principaux partis d’opposition du Bénin, apparaît sûr de ses forces dans son fief historique de Porto Novo, la capitale, à l’approche des élections...

L’Algérie n’a toujours pas digéré la décision de confier au Gabon l’organisation de la CAN 2017. Le président de la fédération locale, Mohamed Raouroua, a pris la décision de boycotter deux pays qui, au...


à la une




en bref