France - Guinée - Maroc
Bahebeck, Foulquier, Roussillon et les pros se frottent aux amateurs de futsal
Pendant cette période creuse dans les principaux championnats européens, où les joueurs disposent de quelques jours de vacances pendant les fêtes de fin d’année, s’est déroulé un tournoi de futsal un peu particulier. A l’initiative d’Alpha, chef d’entreprise à la tête d’une ligne de vêtements, et de quelques associés, 16 équipes se sont retrouvées dans le complexe du Street à Beauchamp, pour s’affronter et tenter de remporter la compétition... avec comme récompense un match de gala face à des joueurs professionnels.

Discipline de plus en plus prisée avec l’émergence des complexes sportifs, le futsal est devenu un moyen de passer un moment de détente entre amis tout en se dépensant sur le terrain avec des oppositions à 5 contre 5. C’est de ce constat qu’est parti Alpha, jeune patron d’entreprise d’origine guinéenne, à la tête de sa marque de vêtements, Hunted Autenthic, qui a eu l’idée d’organiser un tournoi de futsal en région parisienne. Quelques coups de fil suffisent et grâce à l’aide d’amis, dont Kamel Azzouzi, mais aussi de partenaires comme le Service des sports de la mairie de Persan, Tekengo, Privat Club, Cuban Café et son patron Florent Moreau, la compétition prend très vite forme.

Reste à trouver un lieu, ce sera finalement le complexe du Street, à Beauchamp, avec ses six terrains au total. 16 équipes sont inscrites pour le tournoi et se présentent samedi 29 décembre pour s’affronter et tenter de gagner le trophée promis au vainqueur. Entre temps, Alpha qui s’apprête à sortir sa 3e collection, a fait jouer son réseau et plusieurs joueurs professionnels vont répondre présent pour assister aux matchs. Jean Christophe Bahebeck (Troyes), Jérôme Roussillon (Sochaux), Frédéric Bulot (Standard de Liège), Dimitri Foulquier (Rennes), ou encore Florian Thauvin (Bastia), pour ne citer qu’eux, font le déplacement et vont affronter le futur vainqueur pour ce qui sera un match de gala.

"Je voulais surtout permettre à ces jeunes de passer un bon moment. Ce genre d’évènement permet aussi de montrer une image positive de la banlieue. On va offrir des places pour le match amical France-Allemagne", a confié Alpha pour expliquer sa démarche, avant de regretter les défections de certains joueurs : "C’est un peu dommage au final d’avoir fait le tournoi à cette période de l’année car on aurait pu réunir plus de professionnels. Avec les vacances et la trêve, beaucoup sont finalement partis, alors que d’autres ont déjà repris en championnat avec leur clubs." La déception ne sera que passagère avec les joueurs qui ont répondu à l’invitation et surtout, l’affluence pour le tournoi, qui s’est révélé d’un très bon niveau pour l’occasion, avec près d’une centaine de participants. Pour l’anecdote, lors du match de gala qui s’est déroulé après la compétition, les professionnels, qui ont joué relâchés pour éviter les blessures, se sont inclinés sur le score de 3-1.



France



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com