22 juin 2018 / Mis à jour à 05:37 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Allemagne - Belgique - France - Grande-Bretagne - Irlande - Portugal - Tunisie - Coopération - Diplomatie - Immigration - Politique - Terrorisme - Drame - Crime et banditisme
Attentat en Tunisie : plusieurs arrestations en lien avec la tuerie de Sousse

Plusieurs personnes suspectées d’être en lien avec l’auteur de l’attentat de Sousse en Tunisie, qui a coûté la vie à 38 touristes étrangers, vendredi dernier, ont été arrêtées.

Le ministre tunisien de l’Intérieur a annoncé, ce lundi 29 juin 2015, l’arrestation de plusieurs personnes dans le cadre de l’attentat de Sousse qui a eu lieu vendredi dernier, alors que Seifeddine Rezgui, jeune étudiant de 23 ans, a froidement tué 38 touristes étrangers, dans un hôtel en bord de mer, à Port El Kantaoui, près de Sousse, en Tunisie. Le tueur a été tué dans la foulée par les forces de l’ordre.

« Nous avons commencé par arrêter un premier groupe, dont le nombre est important, du réseau qui était derrière ce criminel terroriste », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, lors d’une conférence de presse aux côtés de ses homologues français, allemand et britannique, qui se sont rendus sur place pour rendre hommage aux victimes et soutenir la Tunisie dans ce drame.

Le ministre tunisien n’a pas précisé le nombre ni le profil des personnes interpellées. Il a toutefois indiqué que l’enquête concernait « toute personne ayant fourni un soutien logistique ou financier au tueur » . Il a aussi précisé que les enquêteurs cherchaient notamment à savoir si le tueur avait été entraîné dans des camps terroristes en Libye.

L’Etat islamique (EI) a revendiqué l’attentat de vendredi qui est la pire attaque perpétrée en Tunisie. Au moins 38 touristes étrangers ont été tués, les autorités tunisiennes ont pu identifier 20 personnes parmi les victimes, principalement des Britanniques. Parmi elles se trouvent également des ressortissants belges, allemands, irlandais et portugais Le bilan reste provisoire ; parmi les 39 blessés, six sont toujours dans un « état critique », a annoncé la direction espagnole de l’Imperial Marhaba.



à la une



afrik-foot