21 septembre 2014 / Mis à jour à 03:43 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux

Côte d’Ivoire
La presse ivoirienne annonce des tensions dans les jours à venir
Les titres de journaux ivoiriens publiés cette semaine annoncent des tensions dans les jours à venir en Côte d’Ivoire. Ils annoncent une offensive du parti du Président Gbagbo contre les rebelles pour le début de semaine prochaine.

"Vers un affrontement jeunes Houphouétistes et jeunes Patriotes", écrit le quotidien privé Le Front pour traduire la tension vive ou l’atmosphère lourde "pleine de suspense et d’incertitude" qui règne dans le pays depuis les événements du 16 au 19 janvier 2006.

Selon certains média, la boîte de pandore a été ouverte par le chef de l’Etat Laurent Gbagbo qui a pris un décret le 27 janvier 2006 pour proroger le mandat des députés ivoiriens.

"Patriotes, Fescistes et miliciens s’entraînent : le FPI prépare un 18 février bis, encore plus sanglant", prévient le journal proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Le Nouveau Réveil, qui écrit aussi que la stratégie du Front populaire ivoirien (FPI) pour "mettre le pays à feu et à sang" est en pleine préparation.

"Le FPI et ses patriotes s’apprêtent à faire ce qu’ils savent faire le mieux, installer la chienlit en Côte d’Ivoire", poursuit le même journal.

La menace sur la transition avec en pointe une reprise des hostilités et une attaque contre les bases des forces nouvelles est évidente pour le quotidien proche du Rassemblement des Républicains, Le Patriote.

"Menace sur la transition : les FANCI dissimulent leurs armes lourdes : deux BM 21 ont disparu", titre en Une ce quotidien dont les sources annoncent "une offensive d’envergure contre les positions tenues par les Forces nouvelles.

Pour le journal Nord Sud Quotidien, "les distributions d’armes, les appels à la haine, des camions d’armes en route vers l’ouest", sont autant éléments qui traduisent les préparatifs d’une guerre dans l’ouest ivoirien.

Ce qui l’amène à la déduire que "l’ombre du Rwanda plane sur la Côte d’Ivoire" ou que "la mort rôde autour de la Côte d’Ivoire", en attendant les sanctions des Nations unies contre les personnalités ivoiriennes qui se montreraient coupables de blocage du processus de paix. Le journal va plus loin en révélant les objectifs et la date des opérations militaires dans l’ouest du pays.

"La cible, Danané. L’objectif, libérer cette localité sous autorité des Forces nouvelles. Date des opérations militaires, le 6 février 2006. Cette attaque commando est confiée à Paul Kango et ses rebelles repentis", écrit Nord Sud Quotidien.

Devant cette crise institutionnelle suscitée par le maintien ou non des députés ivoiriens en fonction après expiration de leur mandat le 16 décembre 2005 et devant les menaces des Jeunes patriotes, le représentant spécial de Kofi Annan en Côte d’Ivoire, Pierre Schori, avait déclaré que "Blé Goudé et ses camarades auront la riposte proportionnée à l’attaque s’ils s’aventurent à répéter les dernières attaques contre les installations de l’ONUCI", rapporte Le Nouveau Réveil.

Réagir à cet article sur le Forum d’Afrik


dossier
La dégradation de la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire se traduit par une grande confusion : émeutes, attaques anti-françaises, mouvements militaires contradictoires... Dossier complet d’Afrik.com


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles