28 juin 2017 / Mis à jour à 04:19 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Sénégal
Les bulles ne pétillent plus au Sénégal
Coca-Cola. Sur ordre du ministère du Commerce sénégalais, la production des boissons Coca-Cola et Sprite est suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Le ministère sénégalais du commerce a tranché. Lundi dernier, Khouraichi Thiam, son ministre, a annoncé la suspension provisoire de la production de Coca-Cola et Sprite. La découverte dans ces boissons de corps étrangers, ressemblant à des moisissures, est à l’origine de l’interdiction.

Le ministère a indiqué que des laboratoires nationaux et étrangers allaient se livrer à des analyses plus approfondies de ces boissons gazeuses. Si les résultats de ces recherches s’avéraient inquiétants, les produits pourraient même être retirés de la vente.

Société sous licence pointée du doigt

Point commun entre Coca-Cola et Sprite au Sénégal ? Les deux boissons sont fabriquées sous licence par la Société des boissons ouest-africaines (SOBOA). La SOBOA a été récemment pointée du doigt par certaines associations de consommateurs. L’association des consommateurs du Sénégal (ASCOSEN) accuse la SOBOA de vendre des produits qui seraient impropres à la consommation.

M. Thiam a aussi indiqué que des agents de son ministère contrôleront désormais les conditions de mise en bouteille de Coca-Cola et Sprite. La SOBOA est soupçonnée de ne pas respecter les normes de remplissage. M. Thiam a affirmé qu’il n’excluait pas, si nécessaire, la fermeture pure et simple de la société.

Selon l’Agence France Presse (AFP), la Société des boissons ouest-africaines souligne qu’en 25 ans d’existence, elle " n’a jamais été prise en défaut ". Seuls les résultats de l’expertise permettront de connaître l’avenir de la compagnie. M. Thiam assure qu’ils seront connus très rapidement.



à la une




communiqués

afrik-foot