28 août 2014 / Mis à jour à 10:39 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Sénégal - Lutte
Noël noir pour Mohamed Tyson
Noël noir pour Mohamed Tyson. Mohamed Tyson, l’enfant terrible de la lutte sénégalaise a été dompté par Bombardier. Un exploit réalisé en 12 secondes. Déséquilibré à la suite d’une reculade, Tyson est tombé. Une chute fatale qui met fin à 7 ans d’invincibilité.

L’incroyable s’est produit. L’impensable a eu lieu le mercredi 25 décembre. Mohamed Ndao alias " Tyson " a été battu. L’homme que tous les lutteurs sénégalais redoutent et admirent depuis 7 ans a été terrassé. Tyson n’a tenu que quelques maigres petites secondes face à Sérigne Dia dit " Bombardier ". Et le comble, pour celui que les médias ont surnommé " le messie de la lutte ", c’est qu’il s’est presque lui-même offert à son adversaire. Pour éviter le corps à corps que lui imposait Bombardier, Tyson a voulu reculer. C’est alors que son pied gauche a heurté le droit. Déséquilibré, il est retombé sur son postérieur et, au moment où il tentait de se relever, Sérigne Dia l’a poussé des deux mains, afin d’assurer définitivement une victoire éclair.

Une victoire facile et rapide

Le sacre de Bombardier a été si facile et si rapide que la majorité des spectateurs du stade Demba Diop sont restés abasourdis. Mais pour comprendre pourquoi la chance a souri au natif de Mbour, il faut remonter aux instants qui ont précédé le combat. Sérigne Dia a d’abord gagné la bataille psychologique. Il a terminé sa préparation mystique le premier et a pris possession de l’arène, avant même la fin du dernier des combats préliminaires, invitant Tyson à venir en découdre. Autre victoire psychologique de Bombardier. Mohamed Ndao, qui avait coutume de toiser ses adversaires, n’a jamais voulu croiser le regard de Serigne Dia. Mercredi, au Stade Mbemba Diop, Tyson avait perdu de sa sérénité bien avant l’appel de l’arbitre Babacar Diop.

Noël 2002 restera à jamais dans la mémoire de Tyson comme une journée noire. Une partie de la légende qu’il s’est construite en sept ans s’est effondrée. Une page de l’histoire de la lutte sénégalaise s’est refermée. Cette défaite " inattendue et express " relance l’intérêt de la lutte, ce sport qui est en passe de supplanter le football dans le coeur des Sénégalais.


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles