Sénégal
El Hadji Diouf, Ballon d’or du Mondial ?
El Hadji Diouf, Ballon d’or du Mondial ?
El Hadji Diouf figure sur la liste des dix joueurs, publiée jeudi par la Fédération internationale de football, en lice pour le " Ballon d’or " du Mondial 2002. L’attaquant sénégalais, déjà sacré meilleur joueur africain cette année, s’impose un peu plus comme une grosse pointure du football mondial.

El Hadji Diouf pourrait être sacré " Ballon d’or " de la Coupe du monde 2002. L’attaquant sénégalais figure, en effet, sur la liste des dix joueurs en lice pour la nomination, publiée jeudi par la Fédération internationale de football (Fifa). Si la concurrence s’avère tout de même extrêmement rude, la seule présence du Sénégalais dans le top ten mondial sonne la consécration d’une des valeurs sûres du football mondial.

Déferlante brésilienne, ils ne sont pas moins de quatre joueurs de la selecao à figurer sur la liste Adidas/Fifa, Le " Triple R ", Ronaldo, Rivaldo, Ronaldinho ainsi que le défenseur Roberto Carlos. El Hadji se trouve également aux côtés du gardien allemand Oliver Kahn, impérial jusque-là dans le tournoi, de l’attaquant de la Manschaft Michael Ballack, du Turc Hassan Sas, de l’Espagnol Fernando Hierro et du défenseur coréen Hong Myung-bo.

Cible des défenseurs

Même si le fougueux attaquant des Lions n’aura réussi aucune réalisation durant ce Mondial, il aura fait forte impression par sa très présence imposante sur le terrain. Elément clef du dispositif Metsu, Diouf n’est certes pas un grand butteur, mais son excellente vision du jeu et sa rapidité en font un redoutable passeur et un dangereux remiseur.

Capable de jouer dos au but, de fixer deux ou trois joueurs sur lui, de basculer aussi habilement que rapidement le jeu, il s’inscrit comme un véritable poison pour les défenses adverses souvent contraintes à la faute pour le stopper. Des fautes, il en aura subies 22 au total dans ce Mondial. Plus que tous les autres prétendants au " Ballon d’or " 2002. Seul Rivaldo (16 fautes subies) pourrait encore lui rafler le record dans ce secteur.

L’année Diouf

Succédant au Camerounais Patrick Mboma, El Hadji Diouf a été sacré meilleur joueur africain 2002 par la Confédération africaine de football, devant le Ghanéen John Kuffour. Vice-champion 2002 d’Afrique avec le Sénégal -meilleure équipe africaine 2002 - le numéro 11 des Lions de la Téranga aura plus que contribué à offrir à son pays le premier Mondial de son histoire. Et quel Mondial ! Un huitième de finale, malheureusement concédé aux Turcs, décroché au terme d’un parcours exemplaire de combativité.

Diouf, qui avait fait les beaux jours du Racing club de Lens (France), évoluera cette saison sous les couleurs de Liverpool, tout comme son compatriote Salif Diao. Encensé par les siens, reconnu par ses pairs, sa nomination pour le Ballon d’or 2002 de la Coupe du Monde marque une nouvelle reconnaissance de son talent prometteur. Car à 21 ans seulement il possède encore une importante marge de progression. Que son nom apparaisse aujourd’hui devant ceux de Batistuta, Figo, Beckham, Vieri ou autre Zidane, n’est pas fortuit. Il faut tout simplement voir là le signe d’un grand joueur. Et l’on attend avec impatience le verdict final des hautes instances footballistiques mondiales.


Sénégal



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com