20 avril 2014 / Mis à jour à 04:18 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Allemagne - Bénin - Conférence - Education - Politique
Bénin : Horst Köhler fait la promotion de la formation professionnelle
L’ex-président allemand en déplacement dans une université béninoise. L’ancien président allemand, Horst Köhler, est en visite au Bénin depuis mardi. Au cours de son séjour, le professeur d’économie a donné une conférence publique à l’Université d’Abomey-Calavi sur le type d’économie qui pourrait permettre à l’Afrique de se développer.

(De notre correspondant)

Le séjour de Horst Köhler s’inscrit dans le cadre de la célébration des vingt ans de l’accord de siège de la Fondation Konrad Adenauer Stiftung au Bénin. Faisant d’une pierre deux coups, il se rend à l’université pour échanger avec les cadres et futures décideurs du Bénin. Face à un parterre de professeurs d’Universités, d’hommes politiques et d’étudiants, Horst Köhler n’y est pas allé par quatre chemins pour expliquer tout le bien qu’il pense du système éducatif allemand. L’ancien président qui est professeur d’université démontre que l’avenir appartient à ceux qui font une formation professionnelle : « La formation professionnelle est meilleure parce qu’elle est adaptée au marché de l’emploi. Elle reste collée à la réalité du terrain quand elle est bien faite », détaille-t-il. En écoutant les mérites de la formation professionnelle, les professeurs d’universités béninoises se sont alors demandés s’il ne faudrait pas reformater complètement le système éducatif du Bénin. Mais le conférencier allemand n’a pas attendu la réponse à leur interrogation avant d’ouvrir une brèche sur l’économie sociale. Un paradigme dont la bonne application peut permettre à l’Afrique de s’en sortir, à en croire Horst Köhler.

Manque de suivi ou de rigueur ?

Au Bénin, la formation professionnelle est promue depuis des années. Bientôt une décennie qu’un département ministériel lui est consacré. Néanmoins, les étudiants qui finissent avec succès leur formation professionnelle ne sont pas pour autant bien lotis. Ils se jettent sur le marché de l’emploi comme tout autre étudiant sorti de facultés classiques, mais seuls quelques veinards réussissent à se faire employer, la plupart du temps par l’Etat, grand employeur de la République.

L’ancien président Horst Köhler se rendra également en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso à la suite de son séjour béninois.

Lire aussi :

- Bénin : confusion autour d’une grève des enseignants

- Bénin : retour des enseignants à l’école


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles