Cameroun - France
Umtiti : "Lyon ira à Ajaccio pour gagner, c’est tout"
A 18 ans, Samuel Umtiti est le nouveau prodige sorti du centre de formation de Lyon. Titulaire face au PSG (1-3), en quarts de finale de la Coupe de France, le défenseur franco-camerounais savoure la victoire de l’OL au Parc des Princes, comme il l’a confié à Afrik-foot.

Afrik-foot : Samuel, est-ce que cette victoire face à Paris peut être un déclic ?
Samuel Umtiti : Oui, c’est sans doute un match référence. On a livré une bonne première période. Après, en deuxième mi-temps, ça a été un peu plus compliqué mais on a su se montrer solide et conserver le résultat.

Avec une nouvelle charnière...
Effectivement, on a encore joué avec une nouvelle charnière. Mais bon, Lyon a pas mal de joueurs compétitifs à ce poste. Face au PSG, on a fait tourner, histoire de donner un peu de repos à certains. Pour le moment, ça marche donc on en profite.

Parlez-nous un peu du penalty parisien.
En fait, je ne suis pas sûr de ce qu’il se passe. Je saute, j’ai les bras collés le long du corps. Honnêtement, je ne sais pas si je fais main. Mais l’arbitre siffle donc il y a penalty...

Comment vous sentiez-vous après ce but encaissé si rapidement ?
On a surtout essayé de ne pas paniquer. Avant le but de Paris, on jouait plutôt bien. Le ballon circulait bien donc on a continuer à faire des passes pour marquer. C’est ce qu’il s’est passé. Tant mieux.

Et vous voilà avec une troisième victoire consécutive.
Trois victoires d’affilée, ça fait du bien, c’est sûr. Mais l’essentiel, c’est que ça continue. D’autant que les matches qui arrivent en championnat sont très importants. On va essayer de faire encore mieux et on verra bien.

Face au PSG, l’OL jouait avec trois jeunes du centre de formation.
Oui, c’est vrai. Trois jeunes du centre de formation titulaires, c’est la preuve que Lyon continue à sortir de bons joueurs. Tant mieux. Mais ce sont les éducateurs qu’il faut féliciter. En plus, on a su rester solide donc tant mieux.

Qu’avez-vous pensé de votre gardien qui a encore été très fort.
Hugo Lloris, tout le monde le connaît. C’est l’un des meilleurs gardiens du monde, voire le meilleur.

Vous avez-vu le tirage au sort des demi-finales ?
Oui, on nous a dit que c’était le Gazélec. Après, c’est la Coupe. Une équipe de National ou une Ligue 1, pour nous, c’est pareil au final. On est à un match de la finale. On ira à Ajaccio pour gagner, c’est tout.

Est-ce que l’expérience de Nicosie peut vous être utile ?
Nicosie, vous savez, c’est derrière nous. Chaque match est différent. On essaye de faire abstraction.

Un mot sur la sélection camerounaise.
Je suis, en ce moment, avec la sélection française. Tout se passe très bien donc je ne pense pas à autre chose. Je suis Français.


Cameroun



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com