Australie - Ghana
Le Ghana déjoue face à l’Australie
A 11 contre 10, les Ghanéens se sont révélés incapables de créer du jeu
C’est au sein du Royal Bafokeng (38 000 personnes) de Rustenburg que le Ghana a défié l’Australie samedi après-midi pour une place en huitièmes de finale. Suite à leur bonne victoire contre la Serbie, les hommes de Milovan Rajevac avaient à cœur de confirmer. Les Blacks Stars ont pourtant rendu une bien pâle copie, à deux doigts de perdre la rencontre contre une modeste équipe d’Australie.

Côté ghanéen, c’est une défense centrale inédite alignée par Milovan Rajevac, Lee Addy-Jonathan Mensah, du fait de blessure de John Mensah. En face, Pim Verbeek a effectué cinq changements par rapport à l’équipe alignée contre l’Allemagne, défaite 4-0. A noter le retour de l’emblématique Harry Kewell évoluant à Galatasaray, à la pointe de l’attaque.

Contre toute attente, le début du match est difficile pour les Black Stars. Les Socceroos font le jeu, occupent le terrain et les Ghanéens apparaissent peu percutants. Peu de mouvement au sein de l’attaque ghanéenne, les Africains semblent ne pas être vraiment rentrés dans le match. A la 11e minute, sur un coup obtenu par Valeri aux 25 mètres, le gardien des Black Stars, Richard Kingson, relâche le ballon. Holman a bien suivi et ne rate pas l’occasion (1-0).

Réduits à dix

Les Ghanéens tentent alors de réagir et commencent à reprendre le jeu à leur compte, notamment par l’intermédiaire d’André Ayew, le marseillais (17e, 20e). Il sera décisif à la 25e minute, s’arrachant sur son côté droit, il parvient à décrocher un centre à ras du sol, repris par Jonathan Mensah. Celui-ci croise son tir qui vient buter sur Harry Kewell, collé au poteau gauche. L’Australien repousse le ballon du haut du bras. M. Rosetti siffle penalty et expulse l’ancien pensionnaire de Liverpool. Pour son deuxième match, l’Australie évoluera une seconde fois à dix. Asamoah Gyan transforme tranquillement d’un tir du plat du pied droit (1-0).

Dès lors, les Socceroos perdent pied. En situation d’infériorité numérique, ils se contentent de défendre et les coéquipiers d’Asamoah, très en jambe, ne cessent de se créer des situations dangereuses (27e, 29e, 37e). A la 44e, Boateng d’une frappe croisée dans la surface n’était pas loin du chaos.

Le Ghana dominé

La deuxième période débute sur les mêmes bases. Enchaînant centres et frappes de loin, les Black Stars peinent pourtant à se procurer des occasions franches, la construction dans les 20 derniers mètres laisse à désirer. Suite à un joli mouvement collectif, Gyan parvient tout de même à enrouler un tir du droit à ras de terre mais Schwarzer se couche bien. Les hommes de Milovan Rajevac sont en manque d’inspiration et chacun leur tour les joueurs tentent leur chance de loin, Boaeteng, Asamoah et Mensah, sans résultat.

Les Australiens, quant à eux, font preuve de courage et tentent d’aller vite de l’avant à chaque récupération de ballons. D’une étonnante fébrilité en défense, Pim Verbeek fera même rentré un attaquant en la personne de Kennedy qui remplace Holman. C’est au tour des Australiens de se procurer les plus grosses occasions. Ils auraient pu tromper leurs adversaires à la 67e minute : Chipperfield coupe de la tête un centre d’Emerton venu de la droite, le milieu de terrain ne cadre pas. A la 72e, Kennedy esseulé dans la surface reçoit une bonne passe de Chipperfield. L’attaquant bute sur Kingson, Emerton a suivi mais rate sa frappe, Kingson intervient une seconde fois. Les Australiens s’enhardissent et s’approchent de plus en plus du but gardé par Kingson.

Pression de dernière minute

Les dernières grosses occasions sont toutefois ghanéennes. Sur un coup de pied arrêté de Sulley Muntari, Jonathan Mensah jaillit au second poteau mais ne parvient pas à rabattre suffisamment le ballon de la tête (90e). A la 92e, Owusu-Abeyie décoche une belle frappe aux 25 mètres, le portier de Fulham reste vigilant et détourne le ballon en corner.

Score final, 1-1. En supériorité numérique pendant plus d’une heure les Black Stars n’ont pas réussi à se montrer suffisamment dangereux. Le Ghana n’a pas marqué de but dans cette Coupe du monde autrement que sur penalty. Pire, face à l’Australie, les hommes de Milovan Rajevac étaient tout proche de la défaite. La qualification passe par un nul et se jouera, ce mercredi, face à une Allemagne qui doit absolument l’emporter.


Australie



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com