Golfe arabo-persique - Guinée - Portraits
Le transfert de Pascal Feindouno au Qatar enfin finalisé
Saint-Etienne vient d’officialiser son transfert
Après plusieurs jours de tergiversations, Pascal Feindouno, joueur vedette du Syli National de Guinée et de l’AS Saint-Etienne, vient de trouver un accord avec les Verts pour son transfert vers le club d’Al Sadd au Qatar pour 8 millions d’euros. C’est un autre grand footballeur africain qui quitte le championnat français attiré par les petrodollars.

Pascal Feindouno, joueur vedette du Syli National de Guinée et de l’AS Saint-Etienne, s’envolera prochainement pour le Qatar. Le footballeur guinéen a trouvé un accord avec le club français pour son transfert vers celui d’Al Sadd pour 8 millions d’euros. Né le 27 février 1981 à Conakry, Pascal Feindouno a débuté au club des Hirondelles de Guinée avant de rejoindre le CIK de Conaky, puis de s’envoler vers la France à l’age de 17 ans. Pascal Feindouno a tout connu en Ligue 1 française, sauf les centres de formation. Il commence sa carrière à Bordeaux en 1998 alors qu’il arrive tout juste de sa Guinée natale. Pascal a très vite explosé aux yeux du grand public. Entré en jeu lors de la dernière journée de championnat, au Parc-des- Princes, face au PSG, Feindouno va marquer le but de la victoire (3-2) qui offrira le titre de champion de France à Bordeaux, juste devant Marseille. Une entrée en fanfare pour le jeune joueur : il a à peine 18 ans.

De grandes espérances

Pascal va jouer cinq ans à Bordeaux. Avec le cub bordelais, il découvrira la Coupe d’Europe, la Ligue des Champions et la Coupe de l’UEFA. Au milieu, une escapade d’un an à Lorient en 2001-2002 lui permettra de remporter la Coupe de France et d’arriver en final de la Coupe de la Ligue. Puis c’est le départ à Saint-Etienne en 2004 et une première saison de feu où il marquera 13 buts, devenant l’idole du stade Geoffroy-Guichard. Souvent présenté comme l’un des meilleurs joueurs du championnat de France, Pascal Feindouno traîne une réputation de joueur irrégulier. Capable de débloquer un match à lui tout seul, il est aussi souvent capable de passer complètement à côté. Cependant, son repositionnement en milieu offensif, plutôt qu’en attaquant pur lors de la saison dernière à Saint-Etienne, a permis aux Verts de retrouver la Coupe d’Europe grâce à la parfaite complémentarité de Pascal et de Bafé Gomis, l’autre panthère.

Agé de 27 ans, ce départ vers le Qatar sonne un peu comme un exil doré. Alors que le joueur avait souvent fait part de son désir d’évoluer un jour dans un des grands clubs de la Liga espagnole, le choix d’Al Sadd est avant tout un choix financier. On évoque un contrat de près de 3 millions d’euros net annuel (dont 1,5 millions d’euros de prime à la signature). Mais il lui donnera moins de visibilité alors qu’il est sans aucun doute capable encore de grandes choses. Se concentrer sur le Syli National, actuellement à la lutte avec le Kenya pour une place qualificative pour la Can 2010 et le dernier tour qualificatif de la Coupe du Monde 2010, serait déjà un bon défi à relever. Ses fans s’en contenteront en attendant un éventuel come back en Europe.


Golfe arabo-persique



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com