22 octobre 2014 / Mis à jour à 18:41 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Golfe arabo-persique - Audiovisuel
Une chaîne de télévision satellite à vocation humanitaire d’ici fin 2008
Les Emirats arabes unis portent le projet. D’ici à la fin de l’année 2008, les Emirats arabes unis lanceront une chaîne de télévision satellite indépendante, spécialisée dans l’humanitaire et l’environnement – la première du genre dans le monde, selon le cheikh Hamdane Ben Zayed Al-Nahyan, le vice-Premier ministre émirati.

« Cette chaîne de télévision permettra de nouer des partenariats constructifs avec les organisations humanitaires et économiques et les agences de presse locales et internationales pour le plus grand bien de l’humanité », a souligné le cheikh Hamdane, qui est également président de l’Autorité du Croissant-Rouge émirati.

« La chaîne sera une entité indépendante. Nous ciblerons le grand public, ainsi que les travailleurs humanitaires et les bailleurs de fonds, et les émissions seront diffusées en arabe et en anglais », a indiqué à IRIN Abdel Rahman al-Taniji, responsable de la communication médias au Croissant-Rouge émirati et coordinateur de la nouvelle chaîne.

« Dans un premier temps, les programmes seront coproduits avec d’autres chaînes de télévision présentes dans le pays », a-t-il expliqué.

Pour M. Al-Taniji, la chaîne est un projet très important. « Le monde est confronté à de nombreux défis liés aux conflits, aux catastrophes naturelles, mais aussi à d’autres problèmes moins visibles, tels que le changement climatique, qui a des conséquences très graves sur la vie des habitants de notre planète. Des maladies et des épidémies se propagent également dans bon nombre de pays pauvres et au sein de groupes de population vulnérables. Il est temps d’avoir une opinion publique internationale qui se soucie de ces problèmes et qui leur apporte son soutien. Nous pensons que ce sera le rôle de la future chaîne », a-t-il poursuivi.

M. Al-Taniji a par ailleurs indiqué que la chaîne serait financée par des bailleurs de fonds, des sponsors et des partenaires locaux et internationaux.

« Les agences des Nations Unies et les organisations non-gouvernementales peuvent apporter leur contribution en sponsorisant des programmes, en présentant leurs projets et leurs activités sur la chaîne, et en exploitant les informations qui y seront diffusées pour planifier et mettre en œuvre leurs projets en fonction des besoins observés sur le terrain », a-t-il affirmé.

La commission chargée de la création de la chaîne a été mise sur pied cette semaine, a-t-il ajouté.


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers