1er octobre 2014 / Mis à jour à 22:42 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Mali - Musique - Femmes
Maïmouna présente Trace Africa, le rendez-vous des musiques africaines
L’ambianceuse débarque sur Trace TV. Des animateurs sur Trace TV ? Une nouveauté de taille pour la chaîne musicale qui passe désormais à la vitesse supérieure. Maïmouna, professeur de danses africaines et artiste de one woman show, fait partie des 6 personnalités choisies pour incarner la chaîne à l’écran. Son émission, Trace Africa, diffusée tous les vendredis soir, est dédiée au « meilleur de la musique africaine ».

Coupé décalé, ndombolo, afro beat, musique mandingue, kuduru, reggae, ragga et rap africains, 52 minutes pour apprécier la crème de la musique africaine. Trace Africa, la toute nouvelle émission de la grille de Trace TV, dispose d’un atout de charme et de caractère en la personne de sa présentatrice Maïmouna. Elle est l’un des six visages choisis par la chaîne pour ambiancer l’antenne, qui vous tiendra désormais compagnie sur les canaux France et Dom [*] Afrique de la chaîne [**].

Celle que les amateurs de stand up comédies ont pu apprécier dans les Jokes Sessions ou que d’autres connaissent avant tout comme prof de danse - à travers les cours qu’elle donne dans le quartier du Marais à Paris, son DVD Ndombolo Fever ou sa troupe Les ambianceuses - inscrit ainsi une nouvelle corde à son arc. « Mettre des animateurs à l’antenne est une nouveauté pour la chaîne. Les émissions Raï Connexion, Trace Latina, Tropical Mix et T’entends pas ou quoi ont également leur présentateur, explique Barbara Jean-Elie, directrice de l’information et des programmes. Nous avons choisi Maïmouna parce que nous avions déjà travaillé avec elle sur son DVD ».

La rue comme plateau de tournage dans le Paris afro

« Le concept de l’émission est de rendre le clip plus vivant, c’est pourquoi les plateaux sont tournés dans la rue, explique Maïmouna dont les lancements sont, par exemple, mis en boîte à la sortie du métro Château d’Eau, « en plein cœur de l’Afrique à Paris ». Loin de se contenter de présenter les vidéos, elle joue avec l’Homme de la rue, qu’elle n’hésite pas à ambiancer en l’invitant à montrer ce qu’il sait faire en matière de danse ou en lui demandant son avis sur tel ou tel artiste. Un jeu auquel tout le monde se prête volontiers. « Comme on revient souvent aux mêmes endroits, nous arrivons à intégrer des gens dans l’émission, mais nous ne sommes jamais intrusifs, nous n’imposons rien. Quand on veut tourner dans un salon de coiffure afro, par exemple, on peut s’exposer à certaines réticences »

« Pour la sélection de clips, nous veillons à observer un équilibre tant géographique et rythmique, autant nous pouvons programmer du coupé-décalé, autant nous n’éclipsons pas les musiques traditionnelles africaines. On retrouve également des gold dans l’émission (clips de chansons célèbres, ndlr) ainsi que des reportages », explique Barbara Jean-Elie. Mieux, Trace Africa accueillera dans son cinquième numéro l’artiste Kaysha. « L’invité ne sera pas la norme, nous ferons cela au coup par coup au gré de nos envies », précise Maïmouna, qui participe également activement au choix des clips. Elle appelle d’ailleurs tous les producteurs du continent à lui envoyer leurs clips (de bonne qualité), dont certains auront la chance de passer en exclusivité dans Trace Africa. Curieux ? Alors rendez-vous ce vendredi soir à 21h pour apprécier la féline Malienne dans ses œuvres.

- Visiter le site de Trace TV
- Visiter le site de Maïmouna
- Lire aussi : L’histoire d’humour de Maïmouna


[*] Départements d’Outre-Mer

[**] L’émission n’est pas diffusée sur le canal international de Trace


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles