27 février 2015 / Mis à jour à 22:40 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Algérie - Allemagne
Algérie : une tour solaire à Boughezoul

« Le procédé consiste à utiliser la chaleur du soleil concentrée sur un réservoir situé en haut d’une tour pour produire de la vapeur d’eau qui, à son tour, fait tourner les turbines pour produire de l’électricité », a indiqué Hafid Aouragh, directeur général de la recherche et de l’innovation technologique au ministère de l’Enseignement supérieur, dont les propos sont rapportés par El Watan. Une convention pour la réalisation de cette tour, qui s’élèvera à la technopole de Boughezoul (Hauts Plateaux), a été signée, la semaine dernière, en marge des salons Era et EnviroAlgérie, sur les énergies renouvelables. Le bâtiment devrait permettre de produire jusqu’à 20 mégawatts vers 2030. La technologie est nouvelle, selon le directeur de la recherche, et sa réalisation se fait en étroite collaboration avec l’Allemagne. Le projet devrait être réceptionné fin 2014, début 2015.


Algérie en bref
Suite à la demande de moratoire sur l’exploitation du gaz de schiste déposée jeudi dernier, à l’instigation de plusieurs personnalités nationales et experts algériens, la réponse se faisait attendre. Le...

Depuis que l’Algérie a décidé d’investir massivement dans l’exploitation du gaz de schiste dont le pays posséderait les quatrièmes réserves mondiales derrière les Etats-Unis, la Chine et l’Argentine, la...

L’ambassadeur des Etats-Unis à Alger, Joan A. Polaschik, a soutenu l’approche algérienne sur le dossier Libyen, à l’occasion d’une conférence de presse. « Les capacités dont dispose l’Algérie lui...


derniers articles Algérie
Alors que des milliers d’Algériens sont descendus dans les rues pour protester contre l’exploitation du gaz de schiste, le Président Bouteflika a déclaré que l’exploitation de cette matière première va...

Des milliers d’Algériens ont manifesté à Alger et dans plusieurs villes au sud et à l’ouest du pays pour s’opposer à l’exploitation du gaz de schiste.

Didier Deschamps a affirmé lundi soir que Nabil Fékir a "la liberté de choisir" entre la France et l’Algérie. Le sélectionneur des Bleus assure qu’il ne va pas faire appel au milieu offensif lyonnais...


à la une




en bref