2 mars 2015 / Mis à jour à 00:12 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Algérie
Algérie : un gazier se vide de ses employés étrangers

Un gazier du Sud de l’Algérie vient d’arrêter sa production, nous apprend RFI. La raison est le départ des étrangers une semaine après la prise d’otage d’In-Amenas, qui a coûté la vie à 37 otages étrangers et un Algérien, selon LePoint.fr. Les employés ont demandé un renforcement de la sécurité et 250 étrangers ont quitté la plateforme. Un départ lourd de conséquence, car le plus grand projet algérien d’exploitation de gaz sec est ainsi à l’arrêt.


Algérie en bref
Au terme de près de huit mois de négociations, la médiation internationale à Alger conduite par le ministre des Affaires étrangères algériens, Ramtane Lamamra, a finalisé un texte pour un accord de paix...

Suite à la demande de moratoire sur l’exploitation du gaz de schiste déposée jeudi dernier, à l’instigation de plusieurs personnalités nationales et experts algériens, la réponse se faisait attendre. Le...

Depuis que l’Algérie a décidé d’investir massivement dans l’exploitation du gaz de schiste dont le pays posséderait les quatrièmes réserves mondiales derrière les Etats-Unis, la Chine et l’Argentine, la...


derniers articles Algérie
La tension est montée d’un cran à In Salah où l’exploitation du gaz de schiste est à l’origine d’une vive contestation qui a viré, ce samedi, à l’affrontement entre les manifestants et les forces de...

La médiation algérienne a rédigé un texte pour un accord de paix au Mali qui a été proposé aux deux parties : le gouvernement malien et la coordination rebelle du nord du pays. Ce texte devrait conclure...

Alors que des milliers d’Algériens sont descendus dans les rues pour protester contre l’exploitation du gaz de schiste, le Président Bouteflika a déclaré que l’exploitation de cette matière première va...


à la une




en bref