22 septembre 2017 / Mis à jour à 05:55 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Pan Afrique - Développement - Tourisme - Voyage
Afrique : le tourisme en forte croissance

Le constat est de l’organisation Mondiale du Tourisme (OMT) qui estime à 8%, l’augmentation du nombre d’arrivées de touristes dans le continent. Au-delà de cette croissance de visiteurs en terre africaine, les experts de l’OMT parlent également des projets mis en place par les gouvernements, comme facteur de croissance de l’activité touristique dans le continent.

Comme toutes les années, l’Observatoire du tourisme mondial, l’OMT, dresse le bilan des activités de ce secteur d’activité dans les quatre coins de la planète. Des données qui prennent en compte plusieurs activités et rapport comme l’hospitality report publié il y a quelques mois par Jumia Travel, le leader panafricain du voyage en ligne, qui expliquait que le continent africain connaissait des avancées majeures en termes de tourisme.

Le dernier rapport à mi-parcours publié au mois de juillet dernier, montre des avancées significatives dans l’hémisphère nord. Selon cette dernière sortie de l’organisation supranationale, les destinations à travers le monde ont accueilli 369 millions de touristes internationaux (visiteurs qui passent au moins une nuit) au cours des quatre premiers mois de l’année, soit une hausse de 21 millions (+6 %) par rapport à la même période en 2016. La période allant de janvier à avril comptabilise généralement près de 28 % du total annuel et correspond à la saison hivernale de l’hémisphère nord, ainsi qu’à la saison estivale de l’hémisphère sud. Elle comprend également le Nouvel An chinois et les vacances de Pâques, entre autres.

Au cœur de cette croissance remarquable, figurent des destinations traditionnelles comme l’Europe, qui se positionne comme le pilier et le meilleur élève en matière de tourisme. Après des résultats mitigés l’an passé, les arrivées de touristes internationaux en Europe ont enregistré un rebond (+6 %) au cours de la période allant de janvier à avril.

Par ailleurs, la confiance est revenue dans certaines destinations qui avaient été affectées par des incidents liés à la sécurité, tandis que d’autres destinations ont maintenu une forte croissance. Les résultats se sont notamment améliorés dans l’Europe méridionale et méditerranéenne (+9 %, contre +1 % en 2016) et en Europe occidentale (+4 %, contre +0 % en 2016). L’Europe du Nord (+9 %) a maintenu sa forte croissance, tandis que l’Europe centrale et orientale a vu ses arrivées de touristes internationaux augmenter de 4 %, une hausse analogue à celle de l’année précédente.

On peut également mentionner l’Asie du Sud qui fait une croissance de plus de 15% et qui se classe deuxième dans ce rapport. Le continent Américain n’est pas en reste puisque les chiffres publiés montrent que les arrivées de touristes internationaux ont progressé de 4 %, avec de solides résultats pour l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale (+7 %), tandis que les arrivées en Amérique du Nord ont augmenté de 3 % et dans les Caraïbes de 2 %.

Quant au continent africain, on note qu’il n’y a pas assez de données collectées permettant d’avoir une vue générale sur l’ensemble des activités qui constituent ce secteur d’activité. On note cependant, une hausse de 8 % des arrivées de touristes internationaux, avec une forte reprise (+18 %) pour l’Afrique du Nord, très affectée les années précédentes par les effets du terrorisme. Plusieurs facteurs ont contribué à cette croissance à mi-parcours notamment le secteur hôtelier qui a été en mouvement depuis le début de l’année.



lire aussi
La région des Cascades est l’une des 12 subdivisions du Burkina Faso ; elle se trouve au sud-ouest du pays faisant la frontière avec le Mali et la Côte d’Ivoire. Région naturelle très prisée par les...

Le Delta du Saloum est l’une des plus importantes zones touristiques au Sénégal. Cette région naturelle accueille chaque année des milliers de visiteurs venant du monde entier. Cette semaine, Jumia...

Située dans la station balnéaire d’Assinie, la Passe est l’embouchure de la lagune qui marque la fin de la presqu’île d’Assinie Mafia. C’est le lieu de rencontre de la lagune Ebrié et de l’Océan...


à la une




communiqués

afrik-foot