Egypte - Pan Afrique - Tunisie
7e Ligue des Champions pour Al Ahly !
Un 7e titre de champion d’Afrique pour Al Ahly ! Déjà club le plus titré sur continent Ligue des Champions, la formation cairote a ajouté un nouveau trophée à sa galerie en venant à bout de l’Espérance de Tunis lors de la finale retour de la compétition (1-2), ce samedi soir à Radès. Après le match nul à l’aller au Caire (1-1), qui les mettait dans l’obligation de marquer, les Diables Rouges ont trouvé la faille sur des réalisations de Gedo (43e) et Soliman (63e). La réduction du score tardive de Ndjeng (84e) pour les Sang et Or n’aura pas suffit.

Al Ahly l’a fait. Le club du Caire a décroché la 7e Ligues des Champions de son histoire en allant s’imposer sur la pelouse de l’Espérance de Tunis (1-2), lors de la finale retour de la compétition. Dominateurs sur l’ensemble de la partie, les Egyptiens décrochent le titre qu’ils étaient venus chercher. Avec le retard pris à l’aller avec un but encaissé sur leur pelouse, ils se ruent à l’attaque et prennent d’assaut le but des Espérantistes. Mais comme lors de la manche aller, les Diables Rouges se heurtent à un Ben Cherifia intraitable. Le portier des Sang et Or sauve d’abord les siens dès la 11e minute de jeu sur une très bonne sortie, avant de repousser une nouvelle fois le danger grâce à une claquette après un coup franc égyptien (19e). Le dernier rempart est encore mis à contribution et doit s’employer pour éviter l’ouverture du score cairote sur un sauvetage en deux temps (28e).

Si les Tunisiens, pourtant devant leur public, acceptent de tant subir, ils répondent sur des contres tranchants, comme celui qui envoie Ndjeng vers le but (35e). Mais là aussi, le gardien de but d’Al Ahly, Ekrami, veille au grain et s’interpose avec autorité. Un avertissement qui ne refroidit pas les ardeurs des Egyptiens, qui repartent de plus belle et finissent par trouver la faille. Idéalement servi par Sayed Hamdi, l’inévitable Gedo surgit une nouvelle fois pour faire trembler les filets juste avant la pause et jeter un froid dans le stade de Radès (0-1, 43e). Un but au meilleur moment pour Al Ahly, qui regagne les vestiaires sur cet avantage mérité, faisant virtuellement de l’équipe le champion d’Afrique.

Un 7e titre pour Al Ahly et une belle sortie pour Aboutreika

Sans doute bousculés par leur entraîneur, Nabil Maâloul, les Tunisiens reviennent sur le terrain avec de meilleures intentions. Le match s’équilibre enfin et les offensives espérantistes prennent forme. Malgré tout, les champions en titre sont à deux doigts de se faire prendre en contre sur une nouvelle occasion de Gedo (54e), qui ne trouve pas le cadre. Dans la foulée, Njeng se procure deux balles d’égalisation (57e) et (59e), mais n’ajuste pas la mire. Deux occasions que vont très vite regretter les joueurs de l’Espérance car dans la foulée, Soliman se joue de Ben Mansour et vient crucifier les hôtes de la rencontre pour offrir le 2e but aux Diables Rouges (0-2, 63e). La messe est dite et plus rien ne paraît alors menacer les Cairotes.

Les supporters tunisiens sont dépités et un silence de cathédrale s’empare du stade de Radès à moitié plein en raison des mesures de sécurité prises par les autorités locales. C’est le moment choisi par l’entraîneur d’Al Ahly pour faire entrer la légende du club, Mohamed Aboutreika (67e). Alors qu’il doit tirer sa révérence à l’issue de la rencontre, le meneur de jeu, triple champion d’Afrique avec l’Egypte vient se mêler à la fête pour qu’elle soir totale. Les occasions tunisiennes manquées (77e et 83e), et la réduction de l’écart de Ndjeng (1-2, 84e) n’ont pas de quoi perturber l’hégémonie des Pharaons, à qui la victoire ne peut plus échapper. Aboutreika manque même un penalty, repoussé par Ben Cherifia dans les derniers instans (89e). Déjà club le plus titré dans la compétition avec 6 sacres, Al Ahly vient ajouter une 7e Ligue des Champions à une galerie de trophées déjà bien garnie. Et Aboutreika de raccrocher les crampons avec le sentiment du devoir accompli.

- Les compositions de départ

Espérance de Tunis : Ben Cherifia - Hicheri, Ben Mansour, Chemmam, Zouaghi - Ragued, Aouadhi - Mouelhi, Bouazzi, Msakni - Ndjeng.

Al Ahly : Ekrami - Fathy, Gomaa, Najib, Chadid - Ghaly, Achour, Abdallah - Sayed Hamdi, Gedo, Soliman.

- Les buts du match


Egypte



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com