19 novembre 2017 / Mis à jour à 05:41 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
RDC - Histoire - Colonisation - Vidéos
57 ans d’indépendance de la République Démocratique du Congo (RDC)
Le roi Baudouin et le président Kasavubu

Le 30 juin 1960, le Congo Belge devient indépendant. Après de grandes émeutes nationalistes qui soulèvent le pays, les partis politiques sont légalisés en 1959, et des élections ont lieu en mai 1960. Elles sont sanctionnées par la victoire des partis nationalistes. Joseph Kasa-Vubu est élu président par le Parlement et Patrice Lumumba désigné Premier ministre. Une situation qui ne durera pas. Mais cela, on ne le sait pas encore le 30 juin, quand le pays fête son indépendance. Retrouver cette ambiance dans une vidéo de l’époque.

La vidéo de l’INA (Institut national de l’Audiovisuel, France) qui suit montre la cérémonie de l’indépendance le 30 juin à Léopoldville qui donne essentiellement une visibilité au roi Baudouin et au président Kasavubu, dont le cortège est acclamé, plaçant Lumumba en arrière-plan. Le reportage présente le palais de la Nation où sont accueillies les délégations, dont celle du Congo-Brazzaville, avec l’abbé Youlou, qui accède peu de temps après à l’indépendance. C’est devant les chambres réunies que le roi Baudouin prononce son discours à la gloire de la colonisation. Sur un ton paternaliste, il souligne les difficultés qui attendent le pays, en invitant les Congolais à ne pas compromettre l’avenir par des « réformes hâtives » et à « défendre un héritage contre [...] les convoitises de l’étranger ». Il précise son souci de maintenir une présence belge pour aider le nouvel État. Si le reportage montre Baudouin, il ne mentionne pas le contenu de son allocution, ni celle de Kasavubu qui partage les mêmes appréhensions. Il fait plus encore l’impasse sur le discours imprévu de Lumumba. S’adressant directement aux Congolais, ce dernier souligne que l’indépendance n’a pas été offerte par la Belgique mais qu’elle a été conquise par la lutte, avant de dresser un réquisitoire contre le système colonial. Ces discours révèlent les conceptions ambigües de l’indépendance du Congo. Marqué par des tensions qui dégénèrent peu après en crise, le 30 juin 1960 reste cependant un jour de liesse populaire. Le reportage montre la foule qui acclame le cortège, tandis que des fêtes sont organisées dans le pays, au son d’Indépendance cha cha cha composée par l’orchestre African Jazz au retour de Bruxelles en février 1960.
Par Bénédicte Brunet-La Ruche de l’INA

Patrice Lumumba sera assassiné en 1961 au Katanga, et Joseph Kasavubu évincé par le coup d’État du Maréchal Joseph Mobutu en 1965. Il mourra en résidence surveillée en 1969.

Lire aussi :
- Patrice Emery Lumumba : un combat politique à méditer
- Congo-Kinshasa : le lourd héritage de l’indépendance Interview de France Debray, auteur du livre "Congo 60"



à la une




communiqués

afrik-foot